De nouvelles recherches aideront l’industrie pipelinière à atteindre zéro incident et à réduire les émissions

De l’Australie à l’Europe en passant par le Canada, les entreprises qui forment ensemble l’industrie des pipelines ont de nombreux objectifs communs. L’un d’entre eux consiste à atteindre le chiffre de zéro incident, et un autre, à trouver des moyens de réduire l’empreinte carbone des pipelines en réduisant les émissions de gaz à effet de serre (GES). De fait, tous les membres du secteur énergétique collaborent pour réaliser ces buts.

Au Canada, l’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) regroupe les entreprises de pipelines de transport afin qu’elles échangent les informations dont elles disposent et qu’elles s’améliorent continuellement. Cette collaboration s’effectue dans le cadre du programme Priorité Intégrité, qui a pour but de parvenir à zéro incident.

À l’échelle internationale, le Pipeline Research Council International (PRCI) est un organisme sans but lucratif dont les membres sont les principaux exploitants de pipelines et fournisseurs de solutions techniques du monde entier. Ceux-ci mettent leurs fonds en commun et dirigent des secteurs de recherche privilégiés au profit de toute l’industrie.

La recherche du PCRI est menée par ses membres et couvre un vaste éventail de sujets, notamment trois priorités de recherche stratégiques axées sur certains des plus grands enjeux actuels de l’industrie :

  • Émissions de GES
  • Dommages mécaniques
  • Gestion des fissures

« Ce sont des questions qui sont importantes et pèsent lourd sur notre industrie, a déclaré Cliff Johnson, président du PRCI. Nous assisterons au cours des années à venir à la mise au point de solutions d’envergure. C’est une époque idéale pour faire partie du PRCI et de l’industrie, car nous souhaitons ardemment atteindre l’objectif de zéro incident, et les recherches nous seront très utiles à cet égard. »

 

Réduire les émissions de GES

Le Canada produit moins de deux pour cent du total des émissions de GES mondiales, et ses pipelines sont responsables de moins d’un pour cent du total des émissions du pays. Ces chiffres peuvent sembler peu importants, mais des améliorations significatives sont en cours pour réduire l’empreinte carbone de l’industrie grâce à l’augmentation de l’efficacité et à la réduction des émissions de méthane.

Le PRCI élabore des façons d’accroître l’efficacité des réseaux des pipelines, notamment en ce qui a trait aux moteurs, aux compresseurs, aux transformateurs, aux chaudières et aux appareils de chauffage. M. Johnson ajoute que les chercheurs accordent une attention toute particulière au processus de purge, soit le moment où les entreprises rejettent dans l’atmosphère les gaz d’un pipeline afin d’alléger la pression dans la canalisation à des fins d’entretien, d’essais ou d’autres activités.

« Nous devons réduire les émissions et trouver des façons de capter les gaz libérés. Ce sont là les raisons de ces recherches », précise M. Johnson.

 

Dommages mécaniques et gestion des fissures

La détection des dommages mécaniques et la gestion des fissures sont essentielles pour parvenir à zéro incident. D’après M. Johnson, les programmes de détection des dommages mécaniques et de gestion des fissures reposent sur une approche semblable. Les chercheurs se penchent donc sur des outils d’inspection interne, c’est-à-dire des dispositifs qui se déplacent dans le pipeline afin de détecter et de signaler tout problème. Le PRCI examine également d’autres technologies d’évaluation non destructives utilisées à l’extérieur de la canalisation en vue de renforcer l’intégrité du pipeline. Il produira des rapports, les premiers en leur genre, qui présenteront la performance de différents outils face à des défaillances précises.

« Ce sera un pas de géant pour notre industrie, conclut M. Johnson. Une telle initiative changera la donne, parce qu’elle permettra aux entreprises de mieux comprendre quels outils utiliser dans des circonstances données, et de savoir à quoi s’attendre. »

 

Un changement de taille pour l’industrie mondiale

L’information que le PRCI recueille et transmet aux entreprises de la planète entraînera des changements marquants pour l’industrie mondiale en rapprochant le secteur des pipelines de l’objectif de zéro incident et en jouant un rôle vital dans la transition vers un avenir plus sobre en carbone.

Pour prendre connaissance d’exemples d’initiatives et de projets de recherche importants auxquels participe CEPA par l’intermédiaire du PRCI, lisez notre Rapport 2020 sur la performance de l’industrie des pipelines de transport.

Nous tenons à remercier Cliff Johnson, président du Pipeline Research Council International pour sa contribution à cet article.