Confiance, transparence et pipelines

« En général, avez-vous une impression positive, neutre ou négative des pipelines qui transportent le pétrole et le gaz à travers le Canada? »

Un sondage fait en 2014 par CEPA a révélé que 16 pour cent des répondants avaient une impression négative, 49 pour cent une impression neutre et 35 pour cent une impression positive. Bien que la proportion de gens ayant une impression positive ait augmenté depuis 2012, nous devons continuer à améliorer ces résultats.

Mme Brenda Kenny, Ph. D., présidente et chef de la direction de CEPA, a participé à une discussion en groupe sur un sujet clé visant à améliorer ces résultats dans le cadre de GLOBE 2014 à Vancouver. Le panel, qui comprenait des représentants du milieu des affaires, du gouvernement et du secteur sans but lucratif, a abordé le rôle de la réglementation dans le but d’encourager les sociétés à divulguer de l’information sur le développement durable et sur la manière dont cette communication peut aider le milieu des affaires.

Le panel GLOBE 2014 sur « The Changing Regulatory Landscape: Catalyzing Business in the 21st century » Mme Kenny est la troisième personne à partir de la gauche.

Le panel GLOBE 2014 sur « The Changing Regulatory Landscape: Catalyzing Business in the 21st century » Mme Kenny est la troisième personne à partir de la gauche.

À propos de GLOBE 2014

GLOBE est une initiative assez géniale. C’est une tribune internationale qui réunit des milliers de délégués et plus de 150 conférenciers pour parler des affaires et de l’environnement.

Le panel auquel Mme Kenny a participé avait pour thème The Changing Regulatory Landscape: Catalyzing Business in the 21st century (Le paysage réglementaire changeant : catalyser le milieu des affaires au 21e siècle); son rôle consistait à discuter de l’effet de la divulgation sur l’amélioration des résultats positifs dans l’intérêt général.

Notre formule pour obtenir la confiance :

Nous vous avons déjà montré cette formule dans notre blogue, mais elle vaut la peine d’être montrée de nouveau. Voici comment nous voulons mériter la confiance des Canadiens :

En fait, afin d’obtenir le permis social d’exploiter et de construire des pipelines, nous devons continuellement améliorer la performance de tous les aspects de notre activité, y compris la durabilité. Nous devons aussi communiquer cette performance de manière transparente au public (la divulgation fait partie de la communication). L’engagement est également essentiel parce que sans engagement, nous ne pouvons pas comprendre les attentes, les questions ou les préoccupations du public.

Quel rôle joue la réglementation dans la transparence et la confiance?

Une réglementation qui encourage la divulgation joue un rôle de taille dans l’obtention et le maintien de la confiance, a fait valoir Mme Kenny. En voici quelques raisons :

La réglementation fixe la barre et assure l’uniformité : Qu’elle soit imposée par le gouvernement ou l’industrie, la réglementation fixe la barre pour une performance élevée et pousse l’uniformité à travers l’ensemble de l’industrie.

Remarque : Les pratiques de divulgation ne sont pas seulement imposées par les gouvernements. CEPA encourage la transparence par son programme CEPA Priorité intégrité. Ce programme nous aide à mesurer la performance et à créer des pratiques exemplaires pour les sociétés de pipelines de transport.

La réglementation amène une promesse: Une réglementation est une promesse faite au public que quelqu’un d’indépendant et qui s’y connaît établit les attentes et les fait respecter.

Cependant, les réglementations et les divulgations devraient rapporter plus que des données. Mme Kenny a expliqué que les divulgations devraient permettre de répondre correctement aux vraies questions des gens.

La réglementation et la divulgation peuvent-elles encourager l’innovation?

Le processus de réglementation doit être un mécanisme d’innovation et d’amélioration continue. Un bon exemple de comment la réglementation et l’innovation peuvent aller de pair est la Climate Change and Emissions Management Corporation de l’Alberta qui utilise la taxe sur les émissions carboniques pour financer les projets de technologie propre, dont d’ailleurs certains aideront à réduire les émissions de gaz à effet de serre provenant du secteur pétrolier et gazier.

Pourquoi la confiance est-elle importante?

Lors de la conférence, Mme Kenny s’est dite optimiste puisque le Canada jouit d’une situation unique parce qu’il y a peu de grands pays transparents qui sont également producteurs d’énergie.

L’énergie est un moteur de notre économie. Cependant, à l’heure actuelle, le manque d’infrastructure pipelinière est un obstacle à notre croissance économique et à notre stabilité. C’est aussi une mauvaise nouvelle pour la durabilité parce que la stabilité économique nous permet d’innover et d’être les leaders mondiaux pour trouver des solutions aux problèmes du changement climatique. Or, notre industrie sait que sans le permis social et la confiance des Canadiens, rien de tout cela n’est possible. La voie de la confiance passe par la transparence.

 

L’Association canadienne de pipelines d’énergie (CEPA) représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 115 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2012, ces autoroutes de l’énergie ont acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,1 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos sociétés membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés, principalement en Amérique du Nord.