Comment une nouvelle technologie parvient à détecter les fuites de pipelines – en quelques secondes

Que pouvez-vous faire en 5 secondes?

Interrompre l’alarme de votre réveil.

Lacer un soulier.

Sauter une coupure publicitaire sur YouTube.

Repérer une fuite sur un pipeline.

Les membres de CEPA se sont engagés à approvisionner la population canadienne en énergie de la façon la plus sûre et responsable. Et pour tenir cet engagement, un membre de CEPA a mis à l’essai une nouvelle technologie capable de procurer une protection supplémentaire : un système de vidéo en temps réel qui « regarde » les pipelines et alerte les sociétés pipelinières de défaillances éventuelles sur leur réseau.

Dans le cadre de leur vaste programme de recherche et développement, qui évalue sans cesse de nouvelles technologies pour améliorer la détection des fuites et la surveillance des pipelines, TransCanada a testé ce nouveau procédé d’analytique vidéo créé par IntelliView Technologies sur une station de pompage du réseau pipelinier Keystone pendant une année.

Ce système se sert des caméras de surveillance infrarouges et thermiques pour repérer de possibles fuites de liquides sur leur propriété. Si une anomalie est détectée, il alerte les stations de surveillance en leur envoyant des données, des photographies détaillées et des vidéos de l’endroit potentiellement affecté.

Et tout cela se fait en l’espace de quelques secondes, ce qui permet aux exploitants de réagir dans les plus brefs délais.

Ces derniers utilisent un système complexe qui cumule différentes technologies de détection des fuites et fait intervenir des centres de contrôle qui guettent sans relâche l’apparition de fuites en temps réel à l’aide de dispositifs de détection informatisés et d’un système d’acquisition et de contrôle des données (SCADA).

Ces multiples « couches » de protection peuvent également comprendre des patrouilles aériennes et au sol, des inspections sur place et internes, ainsi qu’un programme de sensibilisation du public proposant des séances de formation régulières aux premiers intervenants et aux propriétaires fonciers situés à proximité du pipeline ou de son emprise. Bien sûr, des opérateurs hautement qualifiés travaillent aussi sans interruption et en cas de fuite éventuelle, ceux-ci interviennent rapidement et peuvent arrêter le pipeline en quelques minutes.

Tous les membres de CEPA prennent très au sérieux la sécurité et la protection de l’environnement. En 2016, ils ont investi 22,8 millions de dollars dans des technologies novatrices visant à réduire la corrosion des conduites et à améliorer l’inspection des pipelines, la détection des fuites et la prévention des dommages.

Consultez notre Rapport 2017 sur la performance de l’industrie des pipelines de transport pour plus d’informations sur la façon dont CEPA et ses membres persévèrent à transporter l’énergie dont la population canadienne a besoin de la façon la plus sûre et responsable.

(Vidéo disponible en anglais seulement)