Comment un membre de CEPA utilise une technologie 3D futuriste pour examiner ses pipelines… sous terre

Dans le cadre de sa quête perpétuelle à améliorer la surveillance de ses pipelines au plus haut niveau possible, Enbridge a désormais intégré la visualisation 3D à sa panoplie d’outils de sécurité.

Le jumeau numérique holographique 3D recueille les données fournies par de multiples dispositifs d’inspection et de prévention utilisés pour évaluer l’état du pipeline tels que les outils d’inspection interne, les capteurs des jauges de déformation et les LiDAR (systèmes de détection et télémétrie par ondes lumineuses).

« Enbridge se montre très consciencieux pour ce qui est de cumuler diverses techniques d’inspection et de prévention en vue d’évaluer l’état de ses canalisations. Mais le problème, c’est qu’il n’existe pas de façon rapide et efficace de visualiser toutes les données recueillies », fait remarquer Tony Khoo, responsable de l’équipe d’analyse avancée chez Enbridge.

« La plupart des informations se trouvent dans des fichiers Excel et il devient difficile pour nos ingénieurs pipeliniers de visualiser plusieurs séries de données – et de comprendre les relations sous-jacentes qui les rattachent entre elles. »

C’est pourquoi Enbridge, Microsoft et Finger Food Studios (une entreprise basée à Port Coquitlam, en C.-B.) ont uni leurs efforts pour créer un système de jumeau numérique. Celui-ci représente des tronçons de pipelines en 3D, permettant ainsi aux ingénieurs de voir toutes les données relatives à ces sections en même temps et sous forme visuelle.

Grâce à ce dispositif, le personnel d’Enbridge peut littéralement visualiser les anomalies dans les tuyaux.

Afin de tester cette technologie, les chefs de projet ont rassemblé 132 séries de données pipelinières et d’informations topographiques provenant d’une zone de 2,25 kilomètres carrés située sur une emprise de pipeline dans le nord de l’Alberta. Ils ont ensuite créé un environnement de réalité mixte que l’on peut voir en portant des lunettes HoloLens, fabriquées par Microsoft.

Ces lunettes permettent à l’utilisateur de faire pivoter, d’agrandir et d’élargir l’image virtuelle du pipeline.

Pour Enbridge, cette technologie de « réalité augmentée » pourrait avoir d’autres usages. Elle a notamment permis à certaines industries de réduire leurs coûts d’entretien et leurs délais de conception et d’offrir de meilleures formations.

« En tirant profit de telles technologies de visualisation, nos équipes d’ingénieurs sont en mesure d’accélérer les processus, de mieux comprendre ce qui se passe et de collaborer plus efficacement lorsqu’elles doivent prendre une décision », a déclaré M. Khoo.

Les membres de CEPA s’engagent à s’améliorer continuellement et à incorporer des technologies de pointe dans les systèmes de surveillance de leurs pipelines afin de continuer à acheminer de façon sûre et responsable l’énergie qu’utilise chaque jour la population canadienne.

Pour plus d’informations sur ce projet d’Enbridge, consultez la page http://www.enbridge.com/stories/2018/march/virtual-reality-3d-holographic-pipeline-digital-twin.