Comment un membre de CEPA propose des choix énergétiques durables à la population canadienne

Énergie éolienne; énergie solaire; énergie géothermique. À l’avenir, il sera bien plus facile pour les Canadiens et Canadiennes de choisir le genre d’énergie à utiliser pour tous leurs besoins, du chauffage de leur maison au fonctionnement de leurs entreprises. Et parce qu’ils constituent une partie importante de l’infrastructure énergétique actuelle et future du Canada, les membres de CEPA jouent un rôle dans cette évolution.

En concluant un partenariat pour un projet d’énergie éolienne en Saskatchewan il y a 15 ans, l’entreprise albertaine Enbridge posait les premiers jalons d’un portefeuille d’énergies vertes représentant aujourd’hui des investissements de plus de 5 milliards de dollars.

Cette société membre de CEPA est impliquée dans 12 parcs éoliens, quatre programmes d’énergie solaire, un projet géothermique et plusieurs installations de récupération de la chaleur résiduelle. Toutes ces initiatives auxquelles viennent s’ajouter celles qui s’apprêtent à voir le jour représentent plus de 3 800 mégawatts (MW) d’énergie verte, soit assez pour alimenter en énergie 1 668 800 foyers.

Depuis 2002, Enbridge se consacre aux diverses façons de tenir ses engagements à l’égard des énergies renouvelables tout en utilisant son infrastructure pipelinière colossale pour acheminer l’énergie. L’initiative canadienne sur le changement climatique étant entrée en vigueur l’année dernière, Enbridge s’est vu bénéficier de conditions de plus en plus propices à sa mission.

À l’heure actuelle, Enbridge poursuit son travail sur deux initiatives mettant à profit son infrastructure de gazoducs : la conversion d’électricité en gaz et le gaz naturel renouvelable. Et l’arrivée de ces deux technologies est imminente.

Qu’est-ce que la conversion d’électricité en gaz?

La conversion d’électricité en gaz est une méthode consistant à combiner les infrastructures de gaz naturel et d’électricité.

Depuis plusieurs années, Enbridge s’attèle à développer ses compétences pour stocker de l’électricité à faible intensité carbonique. Pour simplifier, la technologie de conversion d’électricité en gaz convertit l’excédent d’électricité en hydrogène avant de le stocker. Lorsque la demande d’électricité augmente, la capacité d’énergie emmagasinée est ensuite soit transmise aux consommateurs sous forme d’électricité renouvelable, soit incorporée au réseau de distribution de gaz naturel.

L’installation de conversion d’électricité en gaz d’Enbridge est en cours de construction et sa mise en service est prévue cette année. C’est la première du genre à voir le jour en Amérique du Nord et elle constitue une étape décisive pour les infrastructures d’énergies renouvelables.

Qu’en est-il du gaz naturel renouvelable?

Tout le gaz naturel ne provient pas de gisements souterrains. Les déchets organiques et la biomasse génèrent également du gaz naturel qu’il est possible de récupérer. Réutiliser ces déchets permet de ne pas avoir recours aux décharges publiques et de réduire les émissions.

Le méthane provient des déchets organiques en décomposition. Le système d’Enbridge le capte et le purifie pour le transformer en gaz naturel renouvelable. Il peut ensuite être transporté par les pipelines existants, puis utilisé comme carburant ou comme source d’électricité pour les bâtiments d’habitation.

Les applications potentielles sont innombrables. Par exemple, Enbridge a sollicité plusieurs municipalités quant à la possibilité d’alimenter leurs camions à ordures au gaz naturel renouvelable, car une telle mesure pourrait réduire leurs dépenses de carburant jusqu’à 40 pour cent, et les émissions de 15 pour cent.

Les technologies de conversion d’électricité en gaz et de gaz naturel renouvelable profiteront toutes les deux du réseau de gaz naturel pour acheminer l’énergie. En plus de réduire les émissions, elles utiliseront donc l’infrastructure pipelinière fiable, sécuritaire, économique et étendue du Canada comme solution de rechange à l’infrastructure électrique pour le transport de l’énergie.

Qu’est-ce que cela signifie pour vous?

La création, le transport et le stockage de carburants renouvelables signifient moins d’émissions à l’avenir et des dépenses énergétiques potentiellement plus faibles pour certaines applications.

Pour Enbridge, cela signifie utiliser sa vaste infrastructure, notamment ses pipelines de transport, pour continuer d’assurer à ses clients une source fiable d’énergie. Mais cela permet également à ces derniers de choisir les types d’énergie à utiliser dans leurs collectivités, leurs foyers et leurs entreprises.

Tous les membres de CEPA sont résolus à transporter l’énergie dont la population canadienne a besoin de la façon la plus sûre et la plus responsable. Lisez notre Rapport 2017 sur la performance de l’industrie des pipelines de transport pour en savoir plus sur Enbridge et la façon dont les membres de CEPA s’emploient à protéger l’environnement.