Comment les technologies intelligentes améliorent la sécurité des pipelines

La technologie pipelinière constitue un sujet brûlant de ce blogue. Vos lectures de précédents billets vous ont permis d’en apprendre davantage sur les SCADA, l’imagerie hyperspectrale, les systèmes d’information géographique et la gestion des géorisques, ainsi que sur ces autres technologies qui fournissent des données essentielles aux exploitants pipeliniers.

Comme vous pouvez l’imaginer, tout cela représente une somme importante de données à traiter, dans un contexte où chaque élément pourrait contenir des informations urgentes concernant des risques ou des dangers à prévenir. Bien que toutes ces données soient cruciales, la masse d’informations qui en résulte crée son lot de difficultés pour les exploitants pipeliniers qui tenteraient de tout analyser.

Tant d’informations et si peu de temps

Dans le passé, les exploitants pipeliniers ont éprouvé des difficultés à intégrer de façon logique et significative les données provenant de sources si nombreuses, mais aussi à le faire assez rapidement pour réagir de manière proactive.

De nos jours, le traitement des données se fait de façon bien plus rapide et précise grâce à une technologie appelée « Intelligent Pipeline Solution », un système qui automatise le processus consistant à regrouper les données issues de toutes ces sources si diverses et à évaluer les risques. Mauricio Palomino, principal architecte de solutions pour pipelines intelligents chez GE Measurement & Control, affirme que ce système aide les exploitants pipeliniers à analyser d’importantes quantités d’informations en temps quasi réel.

« Un tronçon de 100 km de pipeline peut générer jusqu’à 35 gigabits de données chaque année », nous apprend Mauricio. « Intelligent Pipeline Solution peut collecter toutes ces données et devancer les problèmes éventuels avant même qu’ils ne se produisent.

Intelligent Pipeline Solution est également capable d’analyser des données issues de n’importe quelle source, qu’il s’agisse de données de terrain saisies manuellement, de données de surveillance des pipelines obtenues en temps réel ou même d’informations générées par des logiciels conçus sur mesure. Le programme peut aussi prendre en compte les informations variables telles que les mouvements du sol ou la météo afin de déterminer quels sont les risques de défaillance avant qu’ils ne posent réellement problème.

Des données personnalisées et facilement assimilables

Mauricio a expliqué que les membres du personnel pipelinier sont munis de tableaux de bord personnalisés leur permettant d’accéder aux notifications et aux informations bien précises dont ils ont besoin. Pour le personnel, cela facilite l’obtention des informations les plus pertinentes; quant aux entreprises, cela leur permet de restreindre l’accès pour raison de sécurité si cela s’avérait nécessaire.

« Le système a été conçu pour être aussi facile d’utilisation que possible », a dit Mauricio. « Cette technologie traite les données en arrière-plan et les présente d’une manière claire et précise. Et parce qu’elle fournit aux utilisateurs un seul système de référence que chacun peut consulter et auquel on peut associer différents niveau d’accès, on élimine le besoin de rechercher “une version unique de la vérité”, procédé qui tend à voir différentes personnes interpréter les données de plusieurs différentes façons. »

Mauricio a expliqué que cette technologie est le résultat d’une collaboration unique : GE a travaillé avec Columbia Pipeline Group afin de déterminer les plus gros problèmes du groupe en matière de gestion d’intégrité et développer des solutions pratiques; elle a également collaboré avec Accenture, société membre de la Fondation CEPA et entreprise d’experts-conseils en technologie et communication, qui a contribué à établir les changements requis au niveau du processus d’affaires pour qu’un tel logiciel puisse vraiment fonctionner.

Bien qu’à ce point les sociétés pipelinières se soient surtout servies de cette technologie pour gérer leurs infrastructures vieillissantes, Mauricio croit qu’elle sera de plus en plus intégrée dans de nouveaux projets durant l’étape de planification.

Quel avenir pour la gestion de l’intégrité pipelinière?

Mauricio croit que la collaboration donnera lieu à des réalisations fascinantes en matière d’intégrité de pipelines. Dans le cas d’autres industries, GE a déjà recours à des « lacs de données » regroupant les données anonymes de plusieurs clients. En partageant leurs données de manière sécuritaire et anonyme, ces entreprises permettent à GE de mieux comprendre leurs problèmes fondamentaux et d’élaborer de meilleures solutions. C’est ce genre de collaboration que les sociétés pipelinières canadiennes ont déjà adopté dans le cadre de la Canadian Pipeline Technology Collaborative.

Vous pouvez lire les billets suivants afin d’en apprendre davantage sur les pipelines et la technologie :


L’Association canadienne de pipelines d’énergie représente les sociétés canadiennes de pipelines de transport, lesquelles exploitent environ 117 000 kilomètres de pipelines à travers le Canada. En 2014, ces autoroutes de l’énergie avaient acheminé environ 1,2 milliard de barils de produits de pétrole liquide et 5,4 billions de pieds cubes de gaz naturel. Nos membres transportent 97 pour cent du gaz naturel consommé quotidiennement au Canada et acheminent du pétrole brut en provenance des gisements terrestres de régions productrices vers divers marchés nord-américains.