Comment les exploitants optimisent la capacité limitée de leurs pipelines

Saviez-vous que les pipelines de liquides peuvent transporter en même temps plusieurs types et catégories de produits pétroliers? Ce processus appelé « mise en lots » permet d’utiliser efficacement la capacité pipelinière existante, diminuant ainsi le prix que paient les consommateurs pour le pétrole et ses dérivés.

Il existe diverses sortes et catégories de pétrole brut, caractérisées par de grandes différences de couleur, de poids et de viscosité. Ce sont quelques-unes des spécifications importantes dont on se sert pour séparer les produits lors de leur acheminement en lots dans les réseaux de pipelines de transport d’énergie.

 

Comment fonctionne la mise en lots?

Ce processus consiste à utiliser le même pipeline pour expédier différents types ou catégories de produits liquides, comme le brut léger, le brut lourd et le bitume dilué.

Les sociétés de pipelines ont établi des spécifications pour chacun des produits mis en lots avant d’être acheminés, dont la viscosité (le degré de résistance à l’écoulement du pétrole brut), la densité (qui différencie le brut lourd du brut léger), la température, la volatilité, la teneur en soufre (le pétrole brut non corrosif est faible en soufre, contrairement au pétrole brut corrosif, qui en contient une teneur élevée), ainsi que la teneur en eau et en sédiments. Trans Mountain est le seul pipeline en Amérique du Nord qui transporte des produits raffinés et du pétrole brut en lots. Le diesel, l’essence et le carburéacteur sont des exemples de produits raffinés.

Voici, en termes simples, comment cela fonctionne. L’exploitant pipelinier envoie un lot de brut léger dans la canalisation pendant quelques heures, après quoi il peut passer à un lot de brut lourd, puis, quelques heures plus tard, à… du bitume dilué. Pour mieux se représenter le processus, on peut l’assimiler à un « train de lots » ou à une suite de wagons, où chaque produit en suit un autre dans la canalisation pendant une période donnée.

(Brut lourd, Brut léger, Distillats, Essence, Brut léger, Brut lourd)

Source : site Web de Trans Mountain

 

Comment les exploitants de pipelines suivent-ils les lots de produits de leurs clients?

Les exploitants se servent d’horaires pour le transport par lots, ce qui implique de respecter les trois étapes suivantes :

  1. Le client programme la quantité de produit à transporter en lots dans le pipeline.
  2. L’exploitant pipelinier confirme les spécifications du produit et en mesure la densité aux points de réception et de livraison.
  3. On émet un billet pour indiquer le type et la quantité de produit, le client auquel il appartient, ainsi que l’heure et le lieu d’expédition et d’arrivée.

Pour effectuer des transports en lots, il est essentiel de limiter la quantité de produit qui se mêle à d’autres produits. Tout produit mélangé doit être placé dans un réservoir distinct avant d’être traité à nouveau pour en séparer les éléments. Certains réseaux de pipelines ont recours à un dispositif appelé « racleur de pipeline » pour séparer les lots, mais on mélange généralement les bruts semblables dans un même flux. (RBN Energy Inc., S. Fielden. 2013.).

Les membres de CEPA surveillent et respectent rigoureusement toutes les normes et les spécifications des lots de produits transportés dans leurs pipelines. Bien qu’une partie du produit sortant du pipeline puisse avoir été mélangée aux produits d’autres clients, ce lot doit être conforme à ses spécifications de départ (p. ex. brut lourd, brut léger ou bitume dilué). Certains pipelines servent expressément à transporter des lots de produits de gaz de pétrole liquéfié, comme le propane et le butane.

 

Quels sont les avantages de la mise en lots pour le consommateur moyen?

  1. Une diminution des coûts énergétiques : en utilisant efficacement la capacité pipelinière existante, la mise en lots réduit la nécessité d’utiliser plusieurs pipelines propres à chaque produit, ce qui permet de transporter le pétrole et ses dérivés à moindre coût.
  2. Une réduction des volumes de produits pétroliers transportés par train ou par camion, des moyens de transport de l’énergie plus coûteux et moins sûrs que les pipelines.

I simplified the French to avoid redundancies.