Cinq projections concernant les perspectives d’emploi dans l’industrie pipelinière canadienne

Lors d’un récent billet sur les pipelines centenaires, nous avons appris que l’expertise et l’expérience des professionnels chevronnés de l’industrie des pipelines constituent des facteurs cruciaux pour garantir la sûreté des pipelines. En fait, lorsqu’une génération de travailleurs transmet ses connaissances à la suivante, c’est la culture de sécurité de toute l’industrie qui en bénéficie.

Mais à qui ces travailleurs chevronnés vont-ils transmettre leurs connaissances?

Selon une récente étude menée par la Fondation CEPA, il est fort probable que l’industrie pipelinière devra faire face à un bassin de talents de plus en plus restreint au cours de la prochaine décennie. Cette étude avait pour but d’aider les entreprises pipelinière à élaborer leur planification des effectifs et leurs stratégies en matière de talents, et d’aider l’industrie à minimiser les lacunes futures dans les compétences. Voici le résumé des cinq principales projections :

Projection 1 – Le bassin de main-d’œuvre se videra

Plusieurs raisons expliquent ce rétrécissement du bassin de talents disponibles, parmi lesquelles :

  • Une main-d’œuvre vieillissante. Par exemple, l’âge moyen d’un soudeur employé par l’industrie canadienne de l’énergie et des ressources naturelles est de 56 ans. L’érosion de cette main-d’œuvre doit se poursuivre au fil des départs à la retraite durant la prochaine décennie.
  • Une pénurie de nouveaux diplômés d’universités ou de collèges possédant les compétences nécessaires.
  • La perte des travailleurs qui ont été licenciés et ont déménagé ou se sont fait embaucher dans une industrie différente.

Projection 2 – La demande augmentera

En s’appuyant sur l’augmentation du prix du pétrole et l’approbation des projets proposés par les autorités réglementaires, on prévoit assister à un accroissement des projets d’investissement. Cela signifie que la demande de main-d’œuvre pour des professions indispensables à l’industrie pipelinière devrait commencer à augmenter en 2017, avant d’atteindre son point culminant en 2021.

Projection 3 – Il se produira une pénurie d’employés

De nombreuses professions essentielles à l’industrie pipelinière se verront confrontées à un important manque de main-d’œuvre au cours des 10 prochaines années. Cependant, le rapport prévoit que la majeure partie de cette pénurie n’affectera qu’un petit nombre de professions, en particulier :

  • Aides de soutien des métiers et manœuvres en construction
  • Conducteurs d’équipement lourd
  • Soudeurs et opérateurs de machines à souder et à braser
  • Peintres, enduiseurs et opérateurs de procédés dans le finissage du métal pour le secteur industriel
  • Directeurs de la construction
  • Inspecteurs en santé publique et environnementale et en santé et sécurité au travail

Pipeline Employee Shortfall

Projection 4 – L’industrie pipelinière pourrait se tourner vers d’autres sources de travailleurs

L’étude a déterminé que 13 industries comparables à celle des pipelines recourent à des travailleurs dotés de compétences et de professions similaires. Certaines de ces industries, comme l’industrie du génie civil et de la construction mécanique lourde, devraient enregistrer une croissance modeste et pourraient donc constituer une source d’employés adéquats. Par exemple, on s’attend à une pénurie de 2 000 soudeurs et opérateurs de machines à souder et à braser pour 2021, mais les industries comparables sont en mesure de fournir 50 000 soudeurs.

De surcroît, la plupart de ces travailleurs issus d’industries comparables sont situés en Ontario, au Québec, en Colombie-Britannique et en Alberta, provinces dans lesquelles on anticipe également la demande la plus forte.

Projection 5 – Il sera possible de nouer des relations plus étroites avec les collectivités autochtones

En tant qu’industrie, nous nous sommes depuis longtemps fixé l’objectif de faire participer les collectivités autochtones et de travailler avec elles autant que possible. Ce besoin d’embaucher des travailleurs dans des professions cruciales procure l’occasion de collaborer avec les collectivités autochtones dans le domaine du développement des compétences ou au moyen de programmes éducatifs.

Vous pouvez en apprendre davantage sur ces projections du marché du travail en consultant le rapport de la Fondation CEPA intitulé Perspectives d’offre et de demande des travailleurs pipeliniers à l’échelle de l’industrie jusqu’en 2025 (PDF — disponible en anglais seulement).

Vous pouvez aussi en savoir plus sur le genre de jeunes gens talentueux qui poursuivent actuellement une carrière dans l’industrie des pipelines en lisant le billet Comment les jeunes pipeliniers façonnent-ils l’avenir du secteur énergétique?