Apprendre du passé : l’industrie des pipelines de transport fait part des incidents et des leçons retenues pour s’améliorer continuellement

Les membres de CEPA se sont engagés à continuellement s’améliorer. Cela signifie qu’ils s’efforcent sans cesse d’être meilleurs : meilleurs à transporter du pétrole et du gaz en toute sécurité; meilleurs à empêcher les déversements; et meilleurs à se préparer et à intervenir en cas d’incident.

C’est pour cette raison que les exploitants des pipelines de transport canadiens se sont récemment réunis lors du CEPA Incident Forum (Forum de CEPA sur les incidents) afin d’y faire part de leurs idées et des leçons tirées des déversements et ruptures de pipelines.

Cet évènement était le premier en son genre. D’habitude, ces entreprises se font plutôt discrètes lorsqu’il s’agit d’examiner la ou les causes d’un incident ainsi que la façon dont leurs processus, procédures et systèmes de gestion peuvent être améliorés afin que l’incident en question ne se reproduise pas. Mais pendant ce forum, les entreprises ont ouvertement communiqué les causes des incidents, la manière dont l’organisation est intervenue et, surtout, les changements opérés à la suite des incidents.

Voici plusieurs observations intéressantes recueillies lors de cette journée :

Le Bureau de la sécurité des transports (BST) ne cible pas les pipelines, et c’est une bonne chose!

Le BST est responsable de faire progresser la sécurité du transport marin, pipelinier, ferroviaire et aérien. Pour cela, il doit entre autres enquêter sur les incidents importants survenus au Canada qui concernent ces industries. Le BST a établi une liste de surveillance énumérant les industries et les enjeux éventuels à régler pour rendre le système de transport canadien encore plus sûr. Et aucun enjeu relatif aux pipelines n’y apparaît.

Les dix enjeux sur la liste sont considérés comme des domaines exigeant un effort concerté de la part des organismes de réglementation et des parties prenantes de l’industrie pour améliorer la sécurité.

L’expérience nous a déjà appris bon nombre de choses; et nous continuerons de nous améliorer

Quand on se penche sur l’histoire récente des pipelines au Canada, on réalise qu’il s’est produit une série d’incidents importants entre 2007 et 2012. Depuis lors, très peu d’incidents importants ont eu lieu au Canada. Et voici deux raisons pourquoi :

Premièrement, chaque société ayant déploré un incident a examiné ce dernier et déterminé comment s’améliorer afin qu’il ne se reproduise pas. Individuellement, chacune de ces sociétés a pris les mesures nécessaires pour améliorer ses normes de sécurité et de protection de l’environnement. Certes, elles faisaient déjà cela avant 2012 et avaient toujours tenté d’améliorer leurs activités pour les rendre plus sûres, mais cette réflexion interne les a menées à réaliser que les membres de l’industrie des pipelines de transport pouvaient apprendre les uns des autres.

Ce qui nous mène au second point.

En 2013, les membres de CEPA se sont réunis et ont reconnu qu’ils ne cherchaient pas et ne devraient pas chercher à se faire concurrence en matière de sécurité. Par conséquent, ils ont convenu de travailler ensemble. Par l’intermédiaire de CEPA Priorité intégritéMD, les sociétés membres se sont engagées à communiquer entre elles les leçons retenues et à s’améliorer continuellement. L’industrie a depuis effectué des démarches significatives telles que la création de l’Incident Forum en vue d’atteindre son but de zéro incident de pipeline.

Dans le cadre de l’engagement qu’a pris l’industrie à s’améliorer continuellement, le CEPA Incident Forum se tiendra tous les deux ans et rassemblera celle-ci afin de communiquer les leçons retenues et continuer ainsi d’acheminer l’énergie qu’utilise chaque jour la population canadienne, de manière sûre et responsable.