25 ans de progrès : comment l’industrie canadienne des pipelines d’énergie fait en sorte de parvenir à zéro incident

C’est une grande année pour CEPA : en 2018, cela fera 25 ans que nous rassemblons l’industrie canadienne des pipelines d’énergie afin d’assurer l’exploitation sécuritaire des pipelines qui acheminent de l’énergie dans toutes les régions de notre pays.

Depuis la construction du premier pipeline en 1853, notre industrie a toujours veillé à ce que les produits demeurent à l’intérieur des tuyaux. Plus récemment, les membres de CEPA se sont unis pour parvenir au but commun de zéro incident.

Au cours des 25 dernières années, les technologies et les démarches entreprises ont bénéficié de nombreux progrès en vue d’atteindre zéro incident. Bien que nous n’ayons pas encore atteint ce chiffre, voici quelques-uns des progrès réalisés durant cette période qui nous aident à nous en rapprocher.

CEPA Priorité intégritéMD

En 2013, CEPA a rassemblé toute l’industrie afin de former Priorité intégrité.

Priorité intégrité décrit des principes directeurs visant à protéger les pipelines, l’environnement et la situation socioéconomique des citoyens canadiens; il a été signé par tous les membres de CEPA afin qu’ils travaillent ensemble à parvenir à zéro incident.

 

La technologie SIG

En préparation à l’installation d’un pipeline, les entreprises ont recours à des systèmes d’information géographique (SIG) pour veiller à minimiser son impact sur l’environnement et les risques géologiques. Bien que les SIG aient été utilisés pour recueillir, conserver et analyser des données géographiques depuis les années 1800, cette technologie a effectué des progrès incroyables grâce à l’Internet et à la possibilité de partager des informations rapidement et facilement.

 

La détection des géorisques

La planification d’un tracé de pipeline comprend toujours un programme de gestion des géorisques, qui détecte les dangers à éviter le long du tracé. Les exploitants pipeliniers utilisent des logiciels de base de données sophistiqués afin d’établir un inventaire des sites présentant des géorisques (comme les franchissements de plan d’eau) ainsi que des systèmes de surveillance de pointe à l’affût de tous les évènements potentiels tels que glissements de terrain et tremblements de terre, qui pourraient affecter le pipeline.

 

Les revêtements de pipeline

Comment certains bateaux peuvent-ils naviguer dans les eaux de mer salées sans se transformer en tas de rouille? C’est parce que leur coque est enduite d’un revêtement conçu pour protéger le métal des éléments.

Des revêtements similaires sont appliqués pour protéger les pipelines de la corrosion due au contact avec l’humidité.

 

Une surveillance de pointe

Une fois en place, les pipelines font l’objet d’une surveillance étroite grâce à des systèmes avancés de collecte et d’analyse de données, de fibres optiques et de caméras spécialisées capables de détecter des fuites de la taille d’un trou d’épingle.

Dans les salles de commande sophistiquées et opérationnelles 24h/24, les systèmes d’acquisition et de contrôle des données (SCADA) recueillent des données et alertent les techniciens de tout imprévu.

Les racleurs intelligents, des outils d’inspection interne qui parcourent les canalisations de l’intérieur, sont capables de « voir » des problèmes tels que les pertes de métal et les fissures. Les drones, eux, surveillent les pipelines depuis le ciel.

 

Un meilleur contrôle des soudures

La technologie a également permis d’améliorer la façon dont l’industrie contrôle les soudures qui maintiennent les canalisations ensemble.

Nous avons parcouru un bon bout de chemin en 25 ans, alors imaginez ce que nous réservent les 25 prochaines années au fur et à mesure que nous continuons de faire progresser les algorithmes et les technologies de surveillance.